Find us on Google+

Canadian Social Work Review / Revue canadienne de service social

Revue canadienne / A Canadian Journal

Volume 13, Number 2, 1996

ABSTRACT / RÉSUMÉ

RE-EDUCATION FOR MEN ABUSIVE TO WOMEN

An Evaluation of Effectiveness

Colleen Lundy, Lynda Davies, Mark Holmes, and Lynn Urquhart

Abstract:
This study demonstrates the importance of the full participation of women partners in the evaluation of a six-month re-education program for abusive men. The findings indicate that men reduced their abuse on completing the program and that these changes were maintained six months later. Interviews with women partners augmented and clarified the scores gathered on a quantitative scale and demonstrated the limitations of relying solely on standardized measures. Comparisons are made between the reports of men and women, as well as between men who completed the program and those who dropped out. Men facing problems such as language comprehension, sexual abuse, and suicidal thoughts were less likely to complete the program. The authors conclude that, while programs for men can be part of the solution to end violence, these efforts must be part of a larger movement for structural change.

Résumé:
Cette étude démontre l'importance de la pleine participation des conjointes dans l'évaluation d'un programme de rééducation de six mois à l'intention des hommes violents. Selon les résultats de l'étude, une fois le programme terminé, les hommes étaient moins violents et, six mois plus tard, ce changement se maintenait. Les entrevues avec les conjointes ont permis d'accroître et de clarifier les scores recueillis sur une échelle quantitative, ce qui a démontré les limites du recours aux mesures normalisées seulement. On a établi des comparaisons entre les rapports des hommes et des femmes, ainsi que parmi les hommes qui avaient terminé le programme et ceux qui avaient abandonné en cours de route. Les hommes qui avaient des problèmes de compréhension de la langue, qui avaient déjà fait l'objet d'abus sexuels ou qui avaient des idées suicidaires avaient moins de chances d'aller jusqu'au bout. Les auteurs parviennent à la conclusion que bien que les programmes destinés aux hommes puissent contribuer à mettre fin à la violence, ils doivent s'inscrire dans un mouvement plus global de changement d'ordre structurel.

Go to: / Aller à: