Find us on Google+

Canadian Social Work Review / Revue canadienne de service social

Revue canadienne / A Canadian Journal

Volume 15, Number 2, 1998

ABSTRACT / RÉSUMÉ

LA NÉGLIGENCE

Une dimension négligée en recherche et en pratique

Jacqueline Oxman-Martinez William S. Rowe Silvia M. Straka Jacques Moreau

Abstract:
A study of families in which child neglect was identified measured psychosocial changes after eight months of child welfare intervention. The sample consisted of 131 children up to 18 years of age and 78 mothers referred by the Centres jeunesse de la Montérégie in Quebec and three Centres locaux de services communautaires in the region. Mothers fit the typical neglect profile: young, poor, uneducated, and single parents; they were also depressed, under stress, and socially isolated, indicating the complexity and structural nature of the problem. Forty per cent of the mothers had themselves been placed as children, and almost one third of the children had been previously under youth protection, demonstrating the chronic nature of neglect. Mothers showed improvement in levels of depression, satisfaction with parental role, and maternal competency. However, parental stress increased except in those cases where children were placed. Mothers perceived positive changes in boys' externalized behaviour problems, but their perception of girls' problems did not change. Findings led to the subsequent implementation of two new projects, an intervention research project and a follow-up study.

Résumé:
Une étude des familles négligentes a mesuré certains changements psychosociaux après huit mois d'intervention. L'échantillon est composé de 131 enfants âgés entre 0 et 18 ans et de 78 mères référés par les Centres jeunesse de la Montérégie (Québec) et trois CLSC montérégiens. Les mères correspondent au profil typique des mères négligentes : jeunes, pauvres, peu scolarisées, monoparentales, ainsi que déprimées, stressées et isolées socialement. Tout ceci ne fait que renforcer la complexité et la nature structurelle du problème. Quarante pour cent des mères ont été placées lorsqu'elles étaient enfants, et presqu'un tiers des enfants ont déjà fait l'objet d'application des mesures sous la protection de la jeunesse, démontrant ainsi la chronicité de la négligence. Les mères démontrent une amélioration concernant la dépression, la satisfaction avec le rôle parental et la compétence maternelle. Cependant, le stress parental augmente sauf dans les cas où les enfants sont placés. Les mères perçoivent des changements positifs quant aux comportements extériorisés de leurs garçons, mais ne relatent pas de changement dans le cas de leurs filles. Les résultats de cette étude ont servi à l'implantation de deux nouveaux projets de recherche, l'un de recherche-intervention et l'autre une étude de follow-up.

Go to: / Aller à: