Find us on Google+

Canadian Social Work Review / Revue canadienne de service social

Revue canadienne / A Canadian Journal

Volume 16, Number 1, 1999

ABSTRACT / RÉSUMÉ

L'EMPOWERMENT PSYCHOLOGIQUE ET L'INTERVENTION FAMILIALE INDIVIDUALISÉE

Démarche de conceptualisation et pistes pour la pratique

Marie Drolet Alain Charpentier

Abstract:
Restructuring is a common fact in the social services. For the Ontario Minstry of Community and Social Services, it involves exploiting the strengths and capability of clients to enable them to respond to their own needs. Empowerment in this sense is an empty term, indeed a catch-phrase for the state's disengagement. A conceptualization of psychological empowerment, as defined by Zimmerman, emerges from interviews undertaken in the winter of 1997 with ten new clients of the Centre psycho-social for children and families of Ottawa-Carleton. The mothers interviewed expressed having a feeling of control when they took concrete steps to improve their living conditions with the help of their informal network. In contrast, they felt they had little power or influence over the formal system of services. Individual family intervention, based on psychological empowerment, aims to enable clients to exercise their power to make decisions about their situation. This intervention cannot be undertaken in a vacuum, without a socio-political understanding of clients' reality and their collective participation in action groups.

Résumé:
La restructuration des services est chose commune dans le domaine des services sociaux. Pour le ministère ontarien des Services sociaux et communautaires, il importe de mettre en valeur les forces et les capacités des clients afin qu'ils puissent répondre à leurs propres besoins. Parler d'empowerment dans ce sens devient un vocable vide, voire une solution au désengagement. Une conceptualisation de l'empowerment psychologique tel que défini par Zimmerman origine d'entrevues menées à l'hiver 1997 auprès de dix nouvelles clientes du Centre psycho-social pour enfants et familles d'Ottawa-Carleton. Les mères rencontrées ont exprimé avoir un sentiment de contrôle lorsqu'elles posent des gestes concrets pour améliorer leurs conditions de vie avec l'aide de leur réseau informel. Elles estiment par contre avoir peu de pouvoir et d'emprise sur le réseau formel de services. Or, l'intervention familiale individualisée, axée sur l'empowerment psychologique, vise l'emprise des clientes et l'exercice de leur pouvoir décisionnel sur leur réalité. Cette intervention ne doit pas se faire en vase clos, hors d'une compréhension socio-politique de leur réalité et de leur participation collective à des groupes d'action.

Go to: / Aller à: