Find us on Google+

Canadian Social Work Review / Revue canadienne de service social

18: 2, 2001


© Canadian Social Work Review / Revue canadienne de service social

PERSONNES ÂGÉES DE MILIEUX POPULAIRES ET PROFESSIONNELLES DES SERVICES

Ysabel Provencher

Résumé:

Le présent article fait état des principaux résultats issus d'une étude portant sur le phénomène de la distance culturelle entre les professionnelles d'un établissement du réseau public de services sociosanitaires et les personnes âgées issues de milieux populaires. S'inspirant d'un paradigme interprétatif de la connaissance, les résultats obtenus dans cette étude démontrent que pour les personnes âgées de milieux populaires, la santé et la maladie existent d'abord en référence aux capacités de travail. Les personnes âgées issues de ces milieux considèrent d'abord la santé et la maladie comme exprimant la capacité ou l'incapacité d'agir (de travailler, de subvenir à ses besoins). Pour les intervenantes du réseau de services au contraire, la santé et la maladie sont considérées d'un point de vue holistique et incluent une dimension subjective prédominante. Pour elles, la santé et la maladie réfèrent d'abord à l'équilibre personnel et au monde des émotions. Les résultats de cette étude portent donc à croire que l'appartenance de milieu ou de classe sociale peut déterminer en partie les représentations de la santé et de la maladie chez différents groupes sociaux.

Abstract:

This article reports on the principal results of a study that dealt with the notion of cultural distance between professionals in the public social and health services and seniors from the working class. Obtained using an interpretive paradigm, the results of this study demonstrate that, in the minds of these working-class seniors, health and illness are expressed in reference to a person's capacity for work. These seniors link well-being and illness to their capacity or incapacity to do things (to work or provide for their needs). On the other hand, workers from the public services consider health and illness from a holistic viewpoint that includes a predominantly subjective dimension. For social and health workers, health and illness pertain primarily to personal and emotional well-being. The results of this study would indicate that one's social class can partially determine one's perception of health and illness.


[ Click here for full text (requires login and password) / résumé et texte complet ]



Go to / Aller à:

Volume 18/2 Table of Contents
CSWR/RCSS Home Page

WLU Press Home Page